Rencontre avec l’écrivaine Yamanda Akroune autour de son ouvrage Mané used to say : 365 Sagesses algériennes - Jeudi 13 janvier 2022 à 19h.

 

REPORTEE

C’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse que Yamanda Akroune nous fera voyager dans le temps, à travers les sages paroles de nos grands-mères. Une qaâda à l’Algérienne animée par nos proverbes, adages et dictons populaires.

Empreints de musicalité, de sens et même d'humour, ils forment un condensé de sagesse bien de chez nous, profondément ancrés dans notre culture et propre à notre langue.

Yamanda Akroune nous présentera son livre ; à faire passer de main en main et à transmettre aux générations futures. Conçu pour faire perdurer la sagesse populaire issue de notre culture, il réchauffera le cœur de tous en sentant bon la nostalgie et la bienveillance de nos aïeux.

« Koul 3otla fiha khir », « elli khaf slem », « 9ellel nassek, yerta7 rassek » ...

Qu'elles nous mettent en garde ou qu'elles nous encouragent à donner le meilleur de nous-mêmes, ces paroles de sagesse populaire agrémentent nos conversations d’aujourd’hui comme elles ont rythmé autrefois celles de nos parents et grands-parents. Trésors de la culture, de l’identité, et du patrimoine, elles sont la quintessence de la mémoire populaire Algérienne, un héritage oral transmis de génération en génération.  Il nous appartient de perpétuer cet important pan de notre patrimoine culturel. À ce titre, cet ouvrage est un recueil de 365 sagesses Algériennes faisant passer la tradition orale par l’écrit. C’est ainsi que cet héritage sauvegardé entrera dans la postérité. Plus le monde semble difficile voire incompréhensible, plus nous avons besoin de nous référer à ces préceptes de sagesse, comme autant de messages apaisants qui nous montrent la voie. Humilité, fraternité, spiritualité, espérance, paix, bon sens, sont autant de thèmes abordés dans ces bons mots destinés à éveiller les consciences. Chaque jour, découvrez un précepte de notre sagesse Algérienne by « Mané used to say ® ». Pour chaque jour de l’année, une sagesse de Mané !